Les avantages de la personnalisation des objets badgés

Des objets badgés sont personnalisables,
mais avec des badges RFID, on peut faire encore beaucoup plus.
Inventaire non exhaustif de solutions...

Les badges dits "statiques"

Coller des étiquettes code à barres, des QRcodes (open source) ou des Flashcode son cousin fermé, ou tout autre dispositif de codage optique permet de différencier des objets, en particulier sur une table, pour les associer à de l'information. C'est intéressant car cela permet de rendre "intelligents" les objets. L'information qui leur est associée est évolutive à condition de les coupler à un serveur informatique. Par contre, ces objets sont incapables d'embarquer de l'information qui leur soit propre.

Les RFID, badges dits "dynamiques"

Les badges RFID (en savoir plus sur mon site Colportic) ont toutes les capacités d'un badge dit "statique", mais avec en plus la capacité d'embarquer de l'information dans leur puce.

Ainsi un objet porteur d'un badge RFID pourra porter de l'information sur son histoire et interagir avec d'autres systèmes d'information sans relation à les précédents. Il est également plus robuste car insensible aux conditions d'éclairement, pas de pièces en mouvement pouvant s'user et un fonctionnement garantit en extérieur sous la pluie.

Cette fonctionnalité ouvre un champ nouveau de modes d'interaction pour le monde de la culture et du tourisme dont voici quelques exemples :

  • une carte d'abonnement peut s'utiliser en extérieur sur des bornes d'information exposées à la pluie
  • un ticket d'entrée permet de délivrer des informations en fonction du profil des visiteurs (voir la "baguette magique" de l'exposition Croq'Alp)
  • il est possible d'obtenir de l'information personnalisée et anonyme sur les trajets des visiteurs dans un parcours muséographique et sur les interactifs (voir l'expertise Multicom au Muséum de Grenoble)
  • un ticket d'entrée permet de présenter des contenus personnalisés au visiteur en fonction des traces qu'il a laissé sur les interactifs précédents du parcours moséographique
  • il est possible de personnaliser une scénographie en fonction du nombre de personnes présentes dans un certains groupe de profil
Les Mode d'interaction RFID

Plusieurs modes d'interaction sont disponibles selon la technologie RFID utilisée.

  • L'interaction volontaire dans laquelle le visiteur décide de faire un geste pour badger avec une carte ou un objet symbolique. Il faut alors choisir un lecteur à courte portée sans ambiguité possible avec une autre personne située à proximité.
  • L'interaction involontaire dans laquelle le visiteur est détecté à son insu. Il faut alors choisir un lecteur longue portée, mais qui nécessite des particularités dans le port du badge.
  • Le traçage, situation dans laquelle le visiteur accepte d'être identifié à certains points de passage ou sur des interactifs. Cette mise en œuvre particulière nécessite des antennes avec des lecteurs de moyenne portée. Cette méthode est la seule qui permette d'obtenir des traces de parcours très précises et individualisés, mais néanmoins anonymisées.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet