Tangisense II, au delà des tables tactiles

''Nous avons tous une histoire avec les objets du quotidien, on les reconnaît, et nous savons implicitement comment en faire usage. C'est cette familiarité que Tangisense II nous apporte dans l'interaction avec le monde numérique qui nous entoure, en nous proposant d’abandonner souris, icônes, fenêtres et autres virtualités pour retrouver le contact avec la vie réelle… la vie Tangible !''

Fruit de deux projets ANR, au design fortement ancré dans les usages grâce à la plateforme Multicom/LIG, la nouvelle version de Tangisense II qui sort tout juste des ateliers de la Sté RFidees, se place en rupture par rapport au marché en croissance des tables tactiles....

Tangisense II, c’est quoi ?

Tangisense II désigne une gamme de surfaces interactives innovantes à base de dalles matrice RFID développée en partenariat les Universités de Grenoble et de Valenciennes, la Sté RFidees près de Voiron, et le Parc du Vercors. Fruit de deux projets ANR, au design fortement ancré dans les usages grâce à la plateforme Multicom/LIG, la nouvelle version de Tangisense II qui sort tout juste des ateliers de la Sté RFidees, se place en rupture par rapport au marché en croissance des tables tactiles.

Sa technologie permet de détecter des objets porteurs de badges RFID sur un écran TFT, et au travers des cartes, des nappes, des maquettes en bois, des supports plastiques, etc... jusqu'à 3 cm d'épaisseur.

Tangisense II, une innovation

Sa conception modulaire à base de dalles carrées de 15 cm permet de concevoir des surfaces interactives de taille et de géométrie adaptées aux besoins de l’application, sans limitation théorique. Par exemple, les têtes de séries Tangisense II sont livrées avec un écran TFT 16/9 de 50 pouces.

Les dalles ne sont pas épaisses, moins de 5 cm, et peuvent fonctionner à l’extérieur en pleine lumière, en présence de sources infrarouges, ou sous la pluie.

Les interfaces des dalles sont nativement en réseau IP pour permettre à des applications de communiquer naturellement au sein d’un réseau local ou au travers de l’Internet.

L’interacteur Tangisense II ainsi constitué, communique avec des objets intelligents, mieux que les tables optiques détectant des objets munis de codes à barres, car il est capable d’écrire dans les objets, de détecter leur position et leur orientation pour mieux prendre en compte leur histoire.

Tangisense II peut afficher des informations sur son écran, ou sur un écran séparé pour plus d’efficacité cognitive. Il peut également offrir aux usagers la possibilité d’échanger de l’information en posant leur smartphone sur la table grâce au support optionnel du protocole NFC.

Tangisense II, c’est un concept nouveau, fruit de recherches universitaires sur l’ergonomie et les usages qui ont validé l’efficacité de l’Interaction Tangible.

Tangisense II, est ouvert, basé sur un solide développement logiciel en Java sous forme de primitives facilement accessibles dans tous les environnements.

Tangisense II n’est pas une niche technologique, mais au contraire une opportunité pour les applications conçues pour les tables tactiles. En effet, Tangisense peut être mixte, c’est à dire à la fois RFID et tactile, permettant ainsi d’enrichir l’interaction Multi-touch par la dimension tangible.

Quelles sont les applications Tangisense II ?

La technologie à base d’interaction tangible et des RFID ouvre un vaste champ d’applications nouvelles dans de nombreux domaines, qui ont été explorées pour certaines par les partenaires sur les versions précédentes de Tangisense. Voici quelques exemples :

Tangisense est un remarquable outil de médiation tous public masquant complètement l’informatique sous-jacente. Le grand public dit volontiers que c’est une « table avec une télé… », quoi de plus convivial et de plus familier !

Par exemple, nous avons développé avec le CPIE du Parc du Vercors un jeu de Découverte de la biodiversité qui est complètement intuitif car il utilise des figurines d’animaux pour peupler les biotopes d’une carte des hauts plateaux du massif du Vercors.

Tangisense est très efficace pour le travail collaboratif. Par exemple, nous avons développé avec Irstea (Ex Cemagref) un jeu permettant à des acteurs de la forêt de négocier la gestion équilibrée de la ressource naturelle exploitants forestiers, touristes, et défenseurs de la nature.



Dans le domaine de l’urbanisme, des projets sont en cours de montage avec les collectivités locales pour utiliser Tangisense dans la médiation des contraintes d’implantation d’un équipement sur une commune. Dans ce cas, la carte de la commune sera enrichie des données du plan local d’urbanisme. Les acteurs locaux, présents autour de la table Tangisense, seront invités à négocier les contraintes en rapport avec leurs intérêts en recherchant le meilleur emplacement au moyen d’une figurine de l’équipement à poser sur le plan.

La table Tangisense est un outil pédagogique efficace car elle mobilise moins de charge cognitive que les interfaces virtuelles ou la souris. Elle est bien adaptée en milieu scolaire, robuste et facile à mettre en œuvre au service de l’enseignement en ateliers.

Une version du jeu de RISK réparti sur plusieurs tables est en cours de développement au laboratoire LIG.

En raison de ses capacités à communiquer à distance sur le réseau IP avec d’autres tables, Tangisense a été imaginé comme un outil de négociation à distance dans les situations de gestion de crise. Par exemple, on peut imaginer que des acteurs, comme la police, les services de secours, devant gérer des moyens d’intervention sur un même territoire victime d’une catastrophe, doivent se coordonner à distance en utilisant des tables Tangisense interconnectées.

En profitant de ses capacités à gérer des objets on peut imaginer que Tangisense servira au pilotage de chaines de production en remplacement des claviers et manettes de commande, offrant ainsi aux opérateurs un maniement plus intuitif et efficace des outils de production.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet